Médiathèques et fanfictions ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Médiathèques et fanfictions ?

Message par elimor le Jeu 29 Sep - 17:53

(Reprise du message que j'ai laissé sur le forum de ff.net.)



Je lis des fanfictions depuis 12 ans environs. Je travaille en bibliothèque municipale depuis un peu plus de 10 ans. Les bib municipales n'ont pas l'air d'être votre cible première, mais ca doit bien faire 7/8 ans que je me dis que les médiathèques passent à côté de quelque chose en ne cherchant pas "utiliser " le phénomène des fanfictions. Sérieusement, un nombres important de personnes (dont des ados et des jeunes adultes, soit le public qu'on a le plus de mal à accrocher en bib municipale) qui consacrent une partie de leurs loisirs à lire et à écrire à partir d'oeuvres qui sont bien souvents présentes en médiathèques ? Ca devrait être du pain béni. Ce n'est pas le cas.

A la base, il y a bien sur un problème de méconnaissance. J'ai parlé plusieurs fois des fanfictions à des collègues et aucuns(e)s ne connaissait (ceci dit, ca va peut-être commencer à évoluer un peu de ce côté la, puisqu'on commence à parler des fanfictions dans certaines formations). Ceci dit, à chaque fois les réactions étaient plutôt positives. Mais pour autant personne ne voit comment s'en servir ou ne serait-ce comment l'introduire dans une bibliothèque.

Il faut dire qu'il y a plusieurs obstacles. Le premier est légal. Y a quand même un souci au niveau de la propriété intelectuelle, surtout le volet protection morale d'une oeuvre. Dans la pratique ca ne pose pas trop de soucis parce que les fanfictions sont produites par des fans en directions d'autres fans et que donc, même si dénaturement de l'oeuvre il y a, ca porte pas vraiment à conséquence. Bien sur, les plus à cheval sur la propriété intelectuelle, ce sont les auteurs. Les fandoms de séries TV ou de franchises sont moins pointilleux à ce sujet. Certaines séries sont même connues pour encourager le dévelopemment du fandom (dont entre autre le développement des fanfictions). Mais il n'empêche que les fanfictions, c'est plus toléré que légale. Et comme une médiathèque c'est un service public, ça sous entend que derrière, il y a une hiérachie (plus un service communication de la collectivité, important le service comunication, il a droit de regard sur pas mal de chose et ils sont les premier à cheval sur les problèmes de droits) et qu'il suffit d'une personne un peu frileuse pour tout bloquer. Tout bêtement parce qu'un service public ne peut pas se permettre d'encourager des pratiques illégales.

Ensuite on peut se retrouver bloquer par des problèmes très terre à terre. Le terrain de jeu des fanfictions c'est le net. Si les grosses médiathèques sont maintenant bien pourvu en matière de multimédia, ce n'est pas toujours le cas des bibbliothèques / médiathèques moins importantes. Et puis il faut aussi compter avec le service informatique de la collectivité qui met en place des parefeu plus ou moins rigide. Par exemple là où je bosse, l'accès à internet n'est normalement pas bridé, sauf que le parefeu bloque en fait l'accès à pas mal de sites, dont entre autre ff.net. Ni les bibliothécaires, ni le public ne peuvent accèder à ff.net à partir d'un ordi de la bibliothèque.

Enfin, le dernier gros problème c'est le travail de défrichage, forcément très conséquent. La masse de textes mis en ligne est énorme. Même après une première introduction guidée, travailler d'une façon ou d'une autre sur les fanfictions impliquerait qu'une ou plusieurs personnes parmi le personnel se plonge dans l'univers des fanfictions et en lise un bon paquet. Pour les médiathèques, le choix des oeuvres proposées dans leur murs est en enjeu permanent. Toute une partie du métier de bibliothécaire tourne autour des politiques d'acquisitions et de la façon de servir le mieux possible de médiateur entre un public et une production documentaire et culturelle. Nous disposons d'outils et de techniques performants pour remplir ce rôle avec les productions classiques / commerciales. Mais en ce qui concerne le net, on en est encore à tatonner. Le principe du net c'est que tout le monde peut accéder à tout. Génial. Mais alors est-ce que servir de médiateur ne va pas à l'encontre même de l'esprit du net ? Effectuer des choix, promouvoir une production sur le net par rapport à une autre n'est-ce pas fermer des portes, des accès ? Dans la pratique non, parce que la masse d'infos véhiculé sur le net est telle que beaucoup de personnes ont du mal à s'y retrouver et n'utilisent qu'une toute petite portion des possibilités du net. Mais ceci dit, ce qui est vrai pour le public est vrai aussi pour les bibliothécaires. On commence tout juste à trouver notre place en ce qui concerne l'accompagnement de la recherche documentaire sur le net, et l'accompagnement sociale.

Par contre, les médiathèques passent encore complétement à côté de l'accompagnement des développements des pratiques culturelles / artistiques offertes par le net. Grâce au net les créations culturelles / artitisques d'amateurs explosent. Il n'y a pas que les fanfictions (et les fictions originales). Il y a aussi tous les fanarts, fanvideos, web comics, saga Mp3, etc..... (et que dire de la production musicale, complétement chamboulé par le net). Peut-être qu'un jour les médiathèques conclueront que leur rôle n'est pas là. Je pense pour l'instant le contraire, mais de toute manière tant que les médiathèques n'auront rien testé, rien essayé c'est impossible à déterminer. On a besoin de faire des expériences, de tatonner, voir de se fourvoyer. Sauf que bien souvent, on a ni les moyens techniques ni les moyens humains pour le faire. C'est pour ca qu'un forum où des profesionnels pourraient échanger sur leurs idées, leurs expériences, leur tentatives, pourrait au moins créer un embryon d'élan sur lequel s'appuyer.

elimor

Messages : 2
Date d'inscription : 29/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médiathèques et fanfictions ?

Message par Alixe le Jeu 29 Sep - 20:07

Bonjour Elimor

Pour l'aspect légal


1/ des auteurs ont spécifiquement indiqué qu'ils étaient pour la fanfiction sur leur œuvre tant que c'était à titre gratuit : La liste et les sources

2/On a toujours le droit de travailler sur le œuvres et de les faire lire en petit comité. C'est seulement de publier qui est interdit. Donc si c'est pour faire des ateliers d'écriture et garder les textes dans le groupe, c'est possible

3/Il y a toute une théorie selon laquelle la fanfiction fait partie des exceptions au droit d'auteur. Mais il est certain que tant qu'aucune cour se sera prononcé dessus, rien n'est certain : Voir les 4 premières pages de cette section : La fanfiction et la loi (les 2 premières pages disent que la fanfiction est illégale, les 3 et 4 qu'elle est sous le couvert du Fair Use)

4/De plus en plus de maison de production (qui ont tous les droits, le droit moral n'existant pas aux Etats-Unis) encouragent la fanfiction. Voir la partie fanfiction de la Warner Bros (j'ai pas encore eu le temps de trouver d'autres preuves pour d'autres maisons de production)

Pour le problème des sites

Je ne suis pas très étonnée que fanfiction.net soit interdite sur des postes réservés au plus jeunes.
Je pense qu'il y a d'autres sites, dont les pages pour adultes sont protégées, qui doivent passer (hpfanfiction, L'Encrier).
Vous pouvez soit vous associer à un site, soit en créer un
Vous pouvez mettre les histoires "vérifiées" sous format html ou Word et les proposer sur un site à vous (avec l'accord, voire le soutien de l'auteur qui vous enverrait le texte au bon format)

Sur le choix

Bon, là, c'est pas mon métier et c'est le vôtre, je dis peut-être une bêtises mais je pense que dans le cas du Net ce serait plus une initiation qu'une sélection, vu que la plupart des gamins ont accès au net chez eux, donc peuvent compléter sans problème.
Si vous leur apprenez :
- à faire attention à l'âge prévu et aux mentions indiquant les textes 'particuliers'
- à être un peu exigeants sur la qualité de ce qu'ils lisent
je pense que vous aurez déjà joué un rôle important.

avatar
Alixe
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 16/10/2010
Emploi - Fonction : Fanfiction (sans blague !)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médiathèques et fanfictions ?

Message par elimor le Jeu 29 Sep - 23:41

Alixe a écrit:Bonjour Elimor

Pour l'aspect légal


1/ des auteurs ont spécifiquement indiqué qu'ils étaient pour la fanfiction sur leur œuvre tant que c'était à titre gratuit : La liste et les sources

2/On a toujours le droit de travailler sur le œuvres et de les faire lire en petit comité. C'est seulement de publier qui est interdit. Donc si c'est pour faire des ateliers d'écriture et garder les textes dans le groupe, c'est possible

3/Il y a toute une théorie selon laquelle la fanfiction fait partie des exceptions au droit d'auteur. Mais il est certain que tant qu'aucune cour se sera prononcé dessus, rien n'est certain : Voir les 4 premières pages de cette section : La fanfiction et la loi (les 2 premières pages disent que la fanfiction est illégale, les 3 et 4 qu'elle est sous le couvert du Fair Use)

4/De plus en plus de maison de production (qui ont tous les droits, le droit moral n'existant pas aux Etats-Unis) encouragent la fanfiction. Voir la partie fanfiction de la Warner Bros (j'ai pas encore eu le temps de trouver d'autres preuves pour d'autres maisons de production)



J'ai déjà lu plusieurs débat sur la légalité des fanfictions, et oui il y a toujours l'argument du fair use. Enfin peut-être. Parce que justement l'interprétation du fair use est sujet à débat. Bref, le vide juridique est réel, on peut le tourner dans tous le sens, au bout du compte les fanfictions peuvent être tolérées voir encouragées par les détenteurs des droits. Mais vraiment légale ? Ca, c'est moins sur. Et comme en ce moment les histoires de droits et d'internet c'est un sujet sensible, ca peut vraiment refroidir certains responsables.

Bon ceci dit, il y a quand même un moyen d'être dans la légalité la plus complète avec les fanfictions : travailler sur des oeuvres tombées dans le domaine public. D'ailleurs ca peut être une bonne idée pour expliquer l'intêret des fanfictions. Un exemple (parmi d'autre) : Sherlock Holmes. Des oeuvres publiées de façon tout à fait classique qui emprunte le personnage de Conan Doyle et lui inventent de nouvelles aventures, il y en a une ribambelle. On doit même pouvoir présenté différents genres de fanfictions avec toutes ces oeuvre publiés (AU, crossover, romance, casefic...) et avoir des discussions sur le IC, l'OOC, les OC...



Je ne suis pas très étonnée que fanfiction.net soit interdite sur des postes réservés au plus jeunes.
Je pense qu'il y a d'autres sites, dont les pages pour adultes sont protégées, qui doivent passer (hpfanfiction, L'Encrier).
Vous pouvez soit vous associer à un site, soit en créer un
Vous pouvez mettre les histoires "vérifiées" sous format html ou Word et les proposer sur un site à vous (avec l'accord, voire le soutien de l'auteur qui vous enverrait le texte au bon format)

Sauf que là où je bosse ce n'est pas sur des postes réservés au plus jeune que FF.net est bloqué. Mais sur des postes réservés aux adultes. Et sur les postes des biblitohécaires. Il me serait donc, par exemple, tout à fait impossible de travailler à partir de ff.net. Embêtant quand même, parce que c'est le site incontournable pour les fanfictions et aussi un des sites les plus pratique à explorer.

S'associer à un site, créer un site ? Pas si simple que ça. Là, faut quand même se remettre dans le contexte fonction publique, lourdeur des procédures, considération politique. Toutes les municipalités / collectivités sont loins d'être egales à ce niveaux là. Dans certaines médiathèques il n'y aura aucun problème (surtout si la médiathèque dispose déjà d'un portail sur le net qu'elle gère elle-même sans passer par le service informatique et / ou le service communication), pour d'autres ca relevera du parcours du combattant. Je ne dis pas qu'il n'y a pas moyen de ruser. Mais c'est justement parce que dans certains cas il faudrait ruser que travailler sur les fanfictions ne seraient pas forcément évident. Comme je l'ai dit les obstacles sont parfois très terre à terre mais bon faut quand même les prendre en compte.



Sur le choix

Bon, là, c'est pas mon métier et c'est le vôtre, je dis peut-être une bêtises mais je pense que dans le cas du Net ce serait plus une initiation qu'une sélection, vu que la plupart des gamins ont accès au net chez eux, donc peuvent compléter sans problème.
Si vous leur apprenez :
- à faire attention à l'âge prévu et aux mentions indiquant les textes 'particuliers'
- à être un peu exigeants sur la qualité de ce qu'ils lisent
je pense que vous aurez déjà joué un rôle important.

Disons qu'initier c'est vrai que c'est déjà bien. Mais en fait, on touche là à des questions plus larges sur la place d'internet dans les médiathèques et l'évolution du rôle des médiathèques avec l'arrivée des nouvelles technologies. Ces interrrogations étant elle-même à replacer dans le contexte d'un métier en pleine mutation (en partie à causes des nouvelles technologie mais pas seuleument).

elimor

Messages : 2
Date d'inscription : 29/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médiathèques et fanfictions ?

Message par Alixe le Ven 30 Sep - 8:37

elimor a écrit:J'ai déjà lu plusieurs débat sur la légalité des fanfictions, et oui il y a toujours l'argument du fair use. Enfin peut-être. Parce que justement l'interprétation du fair use est sujet à débat. Bref, le vide juridique est réel, on peut le tourner dans tous le sens, au bout du compte les fanfictions peuvent être tolérées voir encouragées par les détenteurs des droits. Mais vraiment légale ? Ca, c'est moins sur. Et comme en ce moment les histoires de droits et d'internet c'est un sujet sensible, ca peut vraiment refroidir certains responsables.
En même temps, ce n'est pas du droit pénal, mais du droit civil. Ne pas s'y conformer n'est pas un délit, on s'expose juste à ce que celui qui peut opposer le droit le fasse. Généralement, il y a un envoi de lettre recommandée, et si on obtempère, cela s'arrête là.
Toutes les négociations sont possible et faire venir un auteur jeunesse populaire et l'associer à une atelier d'écriture sur son œuvre est parfaitement réalisable et sans doute très enrichissant. A vous de repérer quel auteur français contemporain français pourrait motiver vos visiteurs. Un réalisateur de série française pourrait aussi faire l'affaire, si la série est populaire.

elimor a écrit:Bon ceci dit, il y a quand même un moyen d'être dans la légalité la plus complète avec les fanfictions : travailler sur des oeuvres tombées dans le domaine public. D'ailleurs ca peut être une bonne idée pour expliquer l'intêret des fanfictions. Un exemple (parmi d'autre) : Sherlock Holmes. Des œuvres publiées de façon tout à fait classique qui emprunte le personnage de Conan Doyle et lui inventent de nouvelles aventures, il y en a une ribambelle. On doit même pouvoir présenté différents genres de fanfictions avec toutes ces œuvres publiés (AU, crossover, romance, casefic...) et avoir des discussions sur le IC, l'OOC, les OC...
La difficulté sera de trouver une œuvre sur laquelle les élèves ont envie d'écrire. Ce qui fait la différence entre la fanfiction et la réécriture en classe, c'est la motivation et le choix de l'œuvre. L'idéal serait une œuvre dans le domaine public sur laquelle ont a fait un film ou un dessin animé. Sherlock Holmes rentre effectivement dans ce cadre.

elimor a écrit:Sauf que là où je bosse ce n'est pas sur des postes réservés au plus jeune que FF.net est bloqué. Mais sur des postes réservés aux adultes. Et sur les postes des bibliothécaires. Il me serait donc, par exemple, tout à fait impossible de travailler à partir de ff.net. Embêtant quand même, parce que c'est le site incontournable pour les fanfictions et aussi un des sites les plus pratique à explorer.
Ah, dans ce cas, je pense que le blocage se fait à partir de mots clés. A mon boulot par exemple, je n'ai pas accès à la liste des fandoms 'games' car tous les sites de jeux sont bloqués.
Cependant, il y a toujours le moyen de faire mettre un site précis en liste blanche sur justification de l'usage professionnel qu'on en fait.

elimor a écrit:S'associer à un site, créer un site ? Pas si simple que ça. Là, faut quand même se remettre dans le contexte fonction publique, lourdeur des procédures, considération politique. Toutes les municipalités / collectivités sont loins d'être egales à ce niveaux là. Dans certaines médiathèques il n'y aura aucun problème (surtout si la médiathèque dispose déjà d'un portail sur le net qu'elle gère elle-même sans passer par le service informatique et / ou le service communication), pour d'autres ca relevera du parcours du combattant. Je ne dis pas qu'il n'y a pas moyen de ruser. Mais c'est justement parce que dans certains cas il faudrait ruser que travailler sur les fanfictions ne seraient pas forcément évident. Comme je l'ai dit les obstacles sont parfois très terre à terre mais bon faut quand même les prendre en compte.
Avez-vous accès aux plate-forme de blog ? C'est un espace public particulièrement facile à créer.



elimor a écrit:Disons qu'initier c'est vrai que c'est déjà bien. Mais en fait, on touche là à des questions plus larges sur la place d'internet dans les médiathèques et l'évolution du rôle des médiathèques avec l'arrivée des nouvelles technologies. Ces interrogations étant elle-même à replacer dans le contexte d'un métier en pleine mutation (en partie à causes des nouvelles technologie mais pas seulement).
On va dire que c'est ce qui fait l'intérêt du projet. Faire entrer la technologie dans les bibliothèque par la lecture et l'écriture est un défi digne d'être relevé, non ?
avatar
Alixe
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 16/10/2010
Emploi - Fonction : Fanfiction (sans blague !)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médiathèques et fanfictions ?

Message par elimor le Ven 30 Sep - 20:22

Alixe a écrit:
Toutes les négociations sont possible et faire venir un auteur jeunesse populaire et l'associer à une atelier d'écriture sur son œuvre est parfaitement réalisable et sans doute très enrichissant. A vous de repérer quel auteur français contemporain français pourrait motiver vos visiteurs. Un réalisateur de série française pourrait aussi faire l'affaire, si la série est populaire.

Faire venir un auteur est toujours une bonne idée de toute façon et ca peut être effectivement très intéressant de monter un projet dans ce sens là. Par contre je dois dire que j'envisagerais plus la venu d'un auteur comme un aboutisssement qui viendrait après une phase d'initiation puis d'atelier. Un troisième temps en quelque sorte après avoir déjà créer une dynamique autour des fanfictions. Tout dépend après des types d'animations qui sont déjà mis en place dans chaque médiathèque. Par exemple là où je bosse nous avons un bon programme d'animations (qui rencontre un succès satisfaisant auprès du public) mais nous faisons rarement venir des auteurs. Et en règle générale, plus un auteur est populaire plus le tarif qu'il demande pour venir est élevé. Donc faire venir un auteur populaire de but en blanc pourrait être un peu délicat pour une structure comme la notre. Par contre si c'est l'aboutissement d'une démarche plus longue, ca laisse le temps de créer une dynamique autour du projet et de monter des partenariats pour faciliter l'organisation d'un tel genre d'animation.


La difficulté sera de trouver une œuvre sur laquelle les élèves ont envie d'écrire. Ce qui fait la différence entre la fanfiction et la réécriture en classe, c'est la motivation et le choix de l'œuvre. L'idéal serait une œuvre dans le domaine public sur laquelle ont a fait un film ou un dessin animé. Sherlock Holmes rentre effectivement dans ce cadre.

Je n'ai pas pris l'exemple de Sherlock Holmes complétement au hasard, j'avoue. Je trouve que Sherlock Holmes est un personnage particulièrement intéressant à travailler au travers du prisme des fanfictions. Déjà parce que comme je l'ai dit, il y a un nombre conséquent d'oeuvres publiées qui sont en fait des fanfictions (même si on les appelle adaptation, réinterprétation, hommage ou appropriation) et en parrallèle on trouve aussi un fandom à la fois ancien (les sociétés d'amis de Sherlock Holmes existe depuis bien avant internet) et moderne. Ensuite parce que c'est un personnage qui reste populaire et qui vient d'être remis particulièrement au gout du jours auprès du public jeune grâce au succés récent du film (qui va bientôt être suivi d'un second) et de la série Sherlock (ce qui donne d'ailleurs plusieurs points d'entrées possibles dans le fandom). Enfin parce que Sherlock Holmes c'est un peu un cas d'école, l'exemple même de la création qui échappe à son auteur. Ca pose des questions intéressantes sur le triangle auteur / oeuvre / public qui ne sont pas sans avoir une résonnance avec le phénomène des fanfictions.


Avez-vous accès aux plate-forme de blog ? C'est un espace public particulièrement facile à créer.

Pour le coup, c'est pas tant les difficultés techniques qui peuvent être un soucis^^. Mais plutôt justement la création d'un espace public comme vous dites, qui indirectement représente la municipalité ou la collectivité. Un blog de nos jours ca paraît tellement anodin et innoffensif. D'ailleurs il y a déjà des médiathèques qui possèdent un blog, c'est limite banal. C'est sur qu'on ne s'attend pas à ce que la création d'un blog provoque une quelconque objection. Mais il ne faut jamais sous-estimé la capacité d'un service communication à vous surprendre, à vous rendre trés perplexe et créer des guerres de clochers là où vous ne saviez même pas qu'il y avait des clohers en fait.

elimor

Messages : 2
Date d'inscription : 29/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médiathèques et fanfictions ?

Message par Alixe le Mar 4 Oct - 13:32

Y'en a qui sont allés jusqu'à créer une page Facebook, n'empêche ;-)

Mise en place d'une page Facebook pour promouvoir les actions culturelles locales à destination des adolescents
avatar
Alixe
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 16/10/2010
Emploi - Fonction : Fanfiction (sans blague !)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médiathèques et fanfictions ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum